CentraleSupélec

Des formations d’excellence de niveau international

Cursus ingénieur Supélec

"Le maître-mot est donc équilibre entre formations scientifique et technique, entre connaissances étendues et compétence dans une spécialité, entre exercice des capacités d’abstraction et développement du goût du concret."

 

Patrick Aldebert

La formation dispensée au sein du cursus ingénieur Supélec, qui se déroule sur les campus de Gif sur Yvette, Metz ou Rennes, se caractérise à l’évidence par ses domaines : les sciences de l’information, de l’énergie et des systèmes.
 

Elle ambitionne avant tout de former des ingénieurs complets et équilibrés, possédant :

  • un excellent niveau scientifique indispensable à l’adaptation à de nouvelles techniques,

  • des connaissances fondamentales sur l’ensemble des disciplines couvrant ses domaines,

  • une compétence reconnue dans l’un d’eux permettant à la fois d’y être rapidement opérationnel et apte à participer à son évolution,

  • une connaissance des différents aspects de la vie de l’entreprise,

  • une maîtrise de l’anglais et d’une autre langue vivante permettant de travailler dans un environnement international et multiculturel.

Le maître-mot, dans la définition des programmes qui constituent la base de la formation, est donc équilibre entre formations scientifique et technique, entre connaissances étendues et compétence dans une spécialité, entre exercice des capacités d’abstraction et développement du goût du concret.

 

La place faite à la formation humaine et sociale, à la connaissance de l’entreprise, à la communication, à la maîtrise des langues vivantes, à la prise d’initiatives personnelles dans le cadre du cursus ou de la vie associative, sans pour autant sacrifier la part des sciences et des techniques, témoigne également de cette recherche. La répartition entre enseignement oral et formation en laboratoire constitue une autre facette de cet équilibre souhaité.

Personnaliser son parcours

Pédagogie du choix

Tout au long de ses études, l’élève doit effectuer des choix et gérer des priorités : choix des cours électifs et des langues, domaine de 3e année, projets, vie associative …

La richesse de l’offre éducative, la variété des domaines, l’implication variable dans la vie associative, les contraintes inévitables, conduisent les élèves à développer une autonomie importante dans la gestion de leur priorité.

 

Couplage master

Les élèves désirant mener en parallèle avec leur majeure ou option un Master Recherche (M2) ont la possibilité de suivre un enseignement complémentaire dans une spécialité associée à la majeure ou option.

 

Sciences et Technologies : Digital Tech Year

 

centrale supélec

Depuis 2015, la Digital Tech Year (http://paris-digital-lab.com/) est une expérience avancée au contact d’entreprises, centrée sur l’innovation.

Elle ambitionne de :

  • Développer le potentiel d’innovation et l’esprit d’entreprise des meilleurs talents IT de l’Ecole 

  • Répondre aux besoins d’Open Innovation digitale des entreprises leaders dans leur domaine ou des start-ups

Voir la vidéo de présentation

 

Success stories 

Jean-Baptiste Rudelle, cofondateur et CEO de Criteo. (Supélec 91)

Voir la vidéo

 

Renaud Séguier, co-fondateur de Dynamixyz,  professeur CentraleSupélec campus de Rennes

Voir la vidéo

 

Matthieu Hug, co-fondateur de RunMyProcess, acquis par Fujitsu en 2013. (Supelec 97)

Voir la vidéo 

 

Entrepreneuriat

L’entrepreneuriat est au cœur de l’enseignement de CentraleSupélec.

 

Centrale supélec
 

Très active dans ce domaine, l’École propose :

  • une série de 4 électifs indépendants de 1re et 2e année et une mineure de 3e  année (introduction à l’entreprenariat IO, II, II et IV, mineur entreprenariat, recherche et innovation). Les élèves ont également plusieurs modules de sensibilisation à l’innovation ;

  • Lancée début 2015, la Digital Tech Year est un programme de l’Innovation Factory  (www.innovationfcty.fr)  qui permet aux hauts potentiels numériques de CentraleSupélec d’intégrer une entreprise centrée sur l’innovation, le temps d’une année complète d’immersion technique.

Les élèves ayant un projet personnel de création d’entreprises peuvent également y consacrer leurs projets de 2e et de 3e année, ainsi que leur stage de fin d’études.

 

Césure/Stages longs

Les élèves peuvent s’ils le souhaitent effectuer une année de césure ou de stages longs (deux stages de 6 mois) avant d’entreprendre la 3e année d’études.

 

Doubles formations

En 3e année, en complément de l’offre internationale, l’Ecole offre des opportunités de double diplôme avec des établissements français, conférant le diplôme d’ingénieur Supélec et :

  • Le diplôme de l’ESCP Europe (durée totale des études : 4 ans)

  • Ingénieur de l’INSTN Génie atomique (durée totale des études : 4 ans)

  • Ingénieur de l’IFP School  (durée totale des études : 3,5 ans)

  • IGR-IAE de Rennes

  • Université Paris XI 

  • Officier de la Marine Nationale (Ecole Navale, durée totale des études : 4 ans))

  • Ingénieur de l’ENSAM (durée totale des études : 4 ans)

Internationaliser son parcours

La mobilité internationale     

 

centrale supélec

L’international en chiffres (encadré)

  • 1 parcours international (fondamentaux en anglais, support et évaluation en anglais et français)

  • 6 mois minimum à l’international

  • 60 nationalités sur les campus

  • 22% d’étudiants internationaux

  • 11 langues étrangères enseignées

  • 150 élèves en double diplôme chaque année

  • 70 élèves en échange d’un semestre

L’action internationale du cursus Ingénieur Supélec s’inscrit dans une stratégie visant d’une part à internationaliser son propre recrutement, d’autre part à conditionner la délivrance du diplôme à la validation d’une expérience à l’international d’au moins un semestre.

 

Au-delà de l’acquisition de compétences scientifiques et techniques spécifiques, une double formation internationale comporte d’autres aspects formateurs :

  • le développement de la mobilité culturelle et intellectuelle,

  • le sens des relations humaines,

  • la faculté de s’adapter à d’autres systèmes éducatifs, à d’autres méthodes de travail et à d’autres modes de vie,

  • l’aptitude à travailler dans une autre langue.

 

 

De multiples possibilités de mobilité internationale s’offrent aux étudiants :

  • Effectuer un « semestre » à l’étranger, intégré dans le cursus ingénieur de 2e année ;

  • Effectuer l’intégralité de la 3e année du cursus à l’étranger (cursus à l’étranger proposé/encadré par l’École) ;

  • Effectuer le stage de fin d’études, en fin de 3e année du cursus ingénieur, à l’étranger (stage à faire valider par Supélec pour l’expérience à l’étranger) ;

  • Effectuer un stage en fin de 1re année, et un stage de 2e année à l’étranger, à condition que la durée totale de ces 2 stages soit au minimum de 16 semaines (stages à faire valider par l’École) ;

  • Suivre le Master of Science à GeorgiaTech Lorraine, en parallèle de la 3e année sur le campus de Metz (offre proposée par l’École) ;

  • Suivre le parcours "Management des Entreprises japonaises" du Master Administration des Entreprises de l'Institut de Gestion de Rennes en parallèle de la 3e année sur le campus de Rennes (offre proposée par l’École) ;

  • Faire valider par l’Ecole une période d’une durée minimum de 16 semaines à l’étranger, dans un laboratoire ou une entreprise, entre la 2e et la 3e année du cursus ingénieur pendant l'année de stages longs ou de césure ;

  • Soumettre une demande de validation à la Direction du Cursus Ingénieur Supélec, pour les élèves ayant déjà eu cette expérience à l’international entre l’obtention du baccalauréat et l’admission dans le cursus ingénieur Supélec (quelle que soit la durée), ou ayant effectué une expérience à l’international dans le cadre de leur cursus au sein d’une école partenaire.

L’Ecole encourage et facilite les doubles formations et spécialement celles qui conduisent à l’obtention de deux diplômes.

 

Les universités partenaires

Les élèves du cursus Ingénieur Supélec ont également la possibilité d’effectuer une partie de leur formation à l’étranger sous la forme d’un semestre de 2e année ou l’intégralité de la 3e année. Dans ce dernier cas, ce séjour conduit à l’obtention d’un double diplôme, pour la majorité des élèves (diplôme d’ingénieur Supélec et diplôme étranger) mais s’accompagne d’une prolongation de la durée des études.

 

Pour mettre en place sa politique d’ouverture internationale, CentraleSupélec entretient des relations suivies avec les plus grands établissements de formation et de recherche. Des collaborations bilatérales existent avec un très grand nombre d’universités d’Amérique du Nord, d’Amérique Latine, d’Asie, d’Australie et d’Europe. CentraleSupélec est membre de l’Association T.I.M.E. (Top Industrial Manager for Europe) qui regroupe 54 établissements parmi les plus prestigieux dans la plupart des pays d’Europe.