CentraleSupélec

CentraleSupélec a pour ambition de devenir une institution de formation de référence internationale. Pour y parvenir : son excellence dans le domaine des sciences fondamentales et appliquées telles que les mathématiques, physique, sciences de l’information et technologies de l’ingénieur, énergétique, procédés, mécanique et génie industriel.

École

Les startups de l'Ecole en haut de l'affiche

École Publié le 04/10/2017

Les startups issues de l'Ecole continuent de garnir l'impressionnante liste de succès et de récompenses engrangés ces dernières années.

A l'affiche cette fois-ci, Immersive Therapy, créé par l'élève-ingénieur Lilian Delaveaux du parcours Supélec (campus de Rennes), et iFollow, fondé par Vincent Jacquemart et Nicolas Menigoz (également élèves-ingénieurs du campus de Rennes). Ces deux sociétés viennent d'être lauréates de Pépite Bretagne Pays de Loire lors du tremplin 2017.
 

 

 

  • Immersive Therapy a été créé avec l'aide des professeurs Renaud Séguier et Catherine Soladié. But :  concevoir et de réaliser des plateformes thérapeutiques ludiques, en exploitant les réalités virtuelle et augmentée et en apportant une vision serious game dans le monde médical.Le premier objectif d'Immersive Therapy, c'est de proposer aux patients atteints d'acouphènes chroniques une autre manière de se soigner, qui se fonde dans un quotidien toujours plus connecté et numérique.

    Voir vidéo ci-dessous :

  • iFollow est un chariot de supermarché connecté et robotisé dans le but de faciliter le shopping de tous, personnes valides ou en situation de handicap. Voir vidéo ci-dessous :

La bibliothèque Eiffel de CentraleSupelec labellisée NoctamBU+

École Publié le 04/10/2017

Le label NoctamBU+ s’inscrit dans le cadre du plan pluriannuel "Bibliothèques ouvertes +" (2016-2019), qui soutient la mise en place d’extensions d’horaires en bibliothèques universitaires afin d’améliorer l’accueil des étudiants et de contribuer à leur réussite.

L’attribution du label vise à valoriser les actions réalisées par les bibliothèques en matière d’horaires d’ouverture et de donner aux étudiants une visibilité sur les bibliothèques les plus largement ouvertes.

La bibliothèque du nouveau campus de CentraleSupélec de Gif (bâtiment Eiffel) y a répondu dans le cadre du projet learning Center Paris-Saclay et obtenu un financement d'équipement et un poste de catégorie A.

 

 

A la rencontre de l'Université Paris-Saclay

École Publié le 12/09/2017

L'Université Paris-Saclay est en plein Welcome Road : pour la rentrée 2017, elle reprend la route à la rencontre de ses étudiants et personnels à l’occasion d’une tournée d'une trentaine de dates dans toute la région parisienne.

De Evry à Mantes, de Orsay à Versailles et de Paris jusqu’au Plateau de Saclay, un seul objectif : présenter les opportunités offertes par l’Université Paris-Saclay sur les différents campus et répondre aux interrogations de chacun.

  • RDV le 14 septembre dans le nouveau campus de CentraleSupélec

La rentrée 2017 en chiffres

École Publié le 08/09/2017

Voici les principaux chiffres à retenir pour cette rentrée pour la promo 2020 (nouveaux première année en cursus ingénieur).

Pour le parcours centralien :

  • 487 élèves dont 477 primo-arrivants, 22% de filles et 29,35% d'internationaux. 

Pour le parcours Supélec :

  • 501 élèves, soit 18% de filles et 20% d'internationaux.

Découvrez la résidence des élèves de notre nouveau campus

École Publié le 07/09/2017

Le logement étudiant a été imaginé en 2 lots, un premier de 1 100 chambres, prêtes à recevoir les étudiants pour cette rentrée 2017, qui sera complété en septembre 2018 par un deuxième bâtiment de 154 logements et 224 places. 1 100 chambres dès cette première entrée ! L’action de la Fondation École Centrale Paris a ici aussi été essentielle, par l’acquisition du terrain où se bâtit « SerendiCity », la résidence étudiante qui accompagne le regroupement des établissements d’enseignement supérieur sur le Plateau de Saclay.

L’ensemble de 25 000 m² est livré pour cette rentrée 2017 et pourra ainsi accueillir les nouveaux étudiants dès le déménagement de l’École sur leplateau de Saclay. LinkCity, filiale spécialisée de Bouygues Bâtiment IdF, a réalisé le programme de logements étudiants pour le compte de quatre bailleurs sociaux (France Habitation, Vilogia, SOGEMAC Habitat et la Maison des Élèves de l’École Centrale des Arts et des Manufactures).

Cette réalisation, considérée comme la plus importante en France actuellement en cours, représente 1 082 lits répartis en 8 bâtiments : 3 bâtiments périphériques abritant la plupart des logements et 5 bâtiments cylindriques en coeur d’ilot. Il comprend une part importante d’espaces communs et de logements en colocation. Le concept architectural, mis en oeuvre par Lan Architecture, Clément Vergely Architectes et Topotek est innovant et adapté à la diversité et à l’évolution des modes de vie des étudiants.

* A découvrir : la galerie photos

Découvrez notre nouveau campus !

École Publié le 31/08/2017

Il est là : notre nouveau campus de Gif-sur-Yvette !

Ci-dessous, le bâtiment Francis Bouygues.

Ci-dessous, le bâtiment Gustave Eiffel.

Vos réactions sont les bienvenues sur notre page Facebook.

 

Nom des bâtiments du nouveau campus de Gif sur Yvette

École Publié le 11/07/2017

​Le Conseil d'Administration a adopté le  29 juin la dénomination des 3 bâtiments du campus CentraleSupélec de Gif.

Le bâtiment A : Gustave Eiffel

Ce bâtiment neuf de plus de 40 000 m2 a été conçu par l’agence d’architectes néerlandaise OMA, dirigée par Rem Koolhaas, comme un lieu de travail, de vie et d’échanges qui mixe espaces d’enseignement et de travail collaboratif, laboratoires, bureaux, restauration, etc.

Gustave Eiffel est diplômé de l'École Centrale des Arts et Manufactures en 1855. Il est sans doute l'ancien le plus célèbre et la parfaite incarnation de l'ingénieur innovateur, entrepreneur à l'international.

Il débute dans la construction métallique avec C. Nepveu pour qui il construit un pont ferroviaire à Bordeaux en 1858. Dès 1866, il fonde sa propre entreprise à Levallois-Perret et obtient, l'année suivante, quelques commandes pour l'Exposition Universelle, dont la charpente de la gallerie des Beaux-Arts et surtout l'expertise de la Galerie des Machines. Dès lors, les commandes affluent en France et à l'étranger, comme le pont sur le Douro au Portugal en 1875, l'ossature de la Statue de la Liberté en 1879 ou la Tour Eiffel en 1885.

Au-delà de la construction métallique, Gustave Eiffel a également réalisé de nombreux travaux sur l'aérodynamisme.

Le bâtiment B : Francis Bouygues

Ce bâtiment neuf d’environ 25 000 m2, conçu par le cabinet d’architecture suisse Gigon/Guyer, accueillera des activités d’enseignement et de recherche, mais aussi des espaces mutualisés à l’échelle du quartier : deux gymnases, un dojo, plusieurs salles de sport, des salles d’enseignement, un DesignLab, etc.

Francis Bouygues est ingénieur Centralien, diplômé de la promotion 1947. En 1952, il se lance dans le bâtiment en créant l'entreprise éponyme, spécialisée dans les travaux industriels et le bâtiment en région parisienne. Depuis, le groupe n'a cessé de se diversifier et de se développer en apportant des solutions innovantes dans les secteurs de la construction, des médias et des télécoms. 

L'entreprise Bouygues souhaite soutenir le projet de nouveau campus de CentraleSupélec par un don de 3 millions d'euros, dans le cadre de ses oeuvres d'intérêt général à caractère social, culturel, et éducatif, eu égard à l'attachement historique à l'École de la famille Bouygues, dont certains des membres ont bénéficié de l'excellente formation, et des liens indissociables noués également au cours du temps entre l'École et l'entreprise Bouygues.

Le bâtiment S : Louis Charles Breguet

L'actuel bâtiment de Gif-sur-Yvette, construit en 1974, offre 40 000 m2 dédiés à l’enseignement et la recherche.

Louis Charles Breguet est diplômé de l'École Supérieure d'Électricité (Supélec), promotion 1903. 

Avec son frère Jacques, polytechnicien d’un an son cadet, il commence à concevoir un « gyroplane » (l'ancêtre de l'hélicoptère) avec des ailes flexibles en 1907. Après des essais par l’ingénieur Maurice Volumard dans l'usine familiale de Douai (et sur le terrain de La Brayelle devenu Champ d'aviation de la Brayelle), ils présentent le Gyroplane Breguet-Richet à l'Académie des sciences le 21 septembre 1907.

Breguet crée la Société anonyme des ateliers d’aviation Louis Breguet et construit son premier avion en 1909 qui bat le record de vitesse sur 10 km en 1911. En 1912, il construit son premier hydravion.

Durant la Première Guerre mondiale il fournit des avions notamment de reconnaissance et le bombardier Breguet XIV. Il est l'un des premiers à construire un avion presque entièrement en aluminium.

En février 1919, il fonde la Compagnie des messageries aériennes, qui est à l'origine d'Air France et fournit de nombreux avions pour l'Aéropostale. À partir de 1924, il construit son plus grand succès, le Breguet 19, bombardier spécialisé dans les grands raids qui favoriseront la mise sur le marché de variantes civiles.

Avec René Dorand, il produit en 1933 un hélicoptère coaxial appelé le « Gyroplane Laboratoire » qui battra des records en 1936.

Titulaire de la croix de guerre, Louis Bréguet est chevalier de la Légion d'honneur depuis 1910, officier en 1920. Commandeur en 1925, grand officier en 1952.

 

Décès d'un étudiant de l'Ecole

École Publié le 30/05/2017

C’est avec une grande émotion et une infinie tristesse que l'Ecole a appris le décès d’un de nos étudiants hospitalisés à Rennes hier en fin d’après-midi, suite au dramatique incendie qui a touché la résidence des étudiants la nuit du 22 au 23 mai. Nos pensées vont toutes entières à sa famille et à ses proches, dont nous partageons la douleur.

Cette disparition est une tragédie pour l’ensemble de l’école, et plus particulièrement pour les élèves et les personnels de Rennes. Nous nous associons à leur peine et leur assurons de tout notre soutien dans cette épreuve.

Un premier hommage, réunissant élèves et personnels, lui a été rendu ce matin sur l’ensemble des 4 campus de CentraleSupélec de Rennes, Chatenay-Malabry, Gif-sur-Yvette et Metz.

Incendie dans la résidence des étudiants de CentraleSupélec campus de Rennes - Point le 23 mai 2017 à 20h.

École Publié le 24/05/2017

Un incendie est survenu dans la nuit du 22 au 23 mai au niveau de la résidence du campus de Rennes provoquant l'hospitalisation de 26 personnes. Le 23 mai à 20h, 5 élèves restaient hospitalisés, les autres étaient sortis de l’hôpital. L'Ecole est en attente des nouvelles du corps médical dans les heures qui viennent.

Voici ce qui a été décidé au niveau de la prise en charge des élèves :

  • Une cellule psychologique organisée par le SAMU à destination de l’ensemble des personnes présentes sur le campus été mise en place à 8h. Cette cellule sera reconduite demain et lundi, au retour de ce long week-end et adaptée en fonction des besoins.
  • Dès maintenant, une cellule d‘urgence médico-psychologique du Centre Hospitalier Guillaume Régnier est à l’écoute 24h/24 pour les étudiants, leurs parents et leurs proches, et les personnels (téléphone : 02 99 33 60 27)
  • L’ensemble des étudiants s’est vu proposer plusieurs alternatives de relogement (CROUS, relogement dans un autre bâtiment de la résidence). Les étudiants ont finalement tous optés pour un relogement dans les autres bâtiments de la résidence, notamment à la résidence Hertz située à l’écart de la résidence Belle Fontaine. Un kit de première nécessité a été proposé aux élèves qui en avaient besoin.
  • La région et le CROUS vont mettre à disposition une somme de 200 euros chacun par élève concerné, afin de pallier à toute dépense immédiate.
  • Tout au long de la journée, des points d’information et d’échanges ont été menés.
  • Les élèves, particulièrement impliqués, ont fait preuve d’une grande solidarité. Dès ce soir, et tout au long du week-end, ils organisent, dans un esprit de rassemblement et de solidarité, de multiples activités collectives et des moments de partage et d’échanges (diners, sorties, …).

La mobilisation des élèves et de l’ensemble des personnels a été exemplaire, comme l’a souligné Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement, de la Recherche et de l’Innovation, qui s'est rendue sur le campus le 23 mai, insistant sur le sang-froid, le courage, et le pragmatisme de nos étudiants lors de l’incendie, qui a évité un drame d’une plus grande ampleur.

Cet article sera mis à jour en fonction des nouvelles informations qui nous parviendront.

Elections au CNESER

École Publié le 11/05/2017

Le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) est l'organe représentatif de la communauté universitaire. Ses compétences touchent à tout ce qui concerne l'élaboration, la conservation et la transmission du savoir en France.Il est présidé par le ministre responsable de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, actuellement Thierry Mandon.

Le CNESER est composé de 60 membres élus parmi lesquels 11 représentants des étudiants élus au suffrage indirect par les élus étudiants des conseils centraux de toutes les universités et grandes écoles de France. Le renouvellement de ce collège étudiant a lieu tous les deux ans à la proportionnelle à la plus forte moyenne.

Les prochaines élections sont prévues le 22 mai et 6 juin 2017. Présentation des listes candidates ci-dessous :

Pages