Programmes Masters

Les formations de Masters que Centralesupélec coordonne ou auxquelles elle contribue sont des formations de haut niveau, ouvertes aux étudiants européens ou internationaux titulaires au minimum d’une licence, d’un bachelor, et aux étudiants en fin de formation de cycle d’ingénieur.

Ces formations conduisent au diplôme national de Master et offrent un diplôme de niveau international facilement identifiable, correspondant à l’échelon « M » en Europe. Il conduit à une poursuite d’études en doctorat ou bien à une insertion directe à haut niveau au sein de l’entreprise. Le programme de Master de CentraleSupélec reflète les axes majeurs de développement de sa recherche en phase avec les nouveaux besoins de ses partenaires académiques et industriels.

CentraleSupélec est établissement coordinateur de la "Graduate School Sciences de l’Ingénierie et des Systèmes".

Les établissements opérateurs sont AgroParisTech, la Faculté des Sciences d’Orsay, l’Institut d'Optique Graduate School, l’Ecole Normale Supérieure Paris-Saclay, l'Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines, l’Université d’Evry, Polytech Paris-Saclay, l’INRA, le CEA et le CNRS.

L’IUT de Cachan et l’INRIA sont des opérateurs associés.

Présentation de la Graduate School

Dans un écosystème unique regroupant centres académiques et partenaires industriels au sein d’un même territoire, la Graduate School Sciences de l'Ingénierie et des Systèmes propose des formations de niveau master et doctorales reconnues dans les domaines des Sciences pour l’ingénieur et des sciences numériques associées.

Ces formations ouvrent à une intégration professionnelle dans les milieux de la Recherche et Développement en France ou à l'international.

La Graduate School compte plus de 1000 étudiants de Master et 600 docteurs diplômés par an dans plusieurs grandes thématiques de recherche : les matériaux, la mécanique, le génie civil, le génie industriel, l’optique, l'électronique, les télécommunications, le génie électrique, la robotique, les mathématiques et le numérique appliqués, le calcul hautes performances, l’imagerie biomédicale, les biotechnologies....

 

Les Axes majeurs de la Graduate School :

La Graduate School rassemble plus de soixante laboratoires de recherche qui explorent et développent les nouvelles façons de concevoir, fabriquer, utiliser et maintenir des systèmes contribuant à répondre par la recherche et l’innovation aux grands défis sociétaux préfigurant le monde de demain et garants des développements écologiques et économiques de nos sociétés.

Les équipes de recherche travaillent en liens étroits avec de nombreux secteurs d’activité comme l’aéronautique, le spatial, les transports terrestres, l'énergie, les industries de la microélectronique et des télécommunications. Pour répondre aux besoins de transformations des métiers et des outils de ces industries, les équipes développent des approches originales, des solutions concrètes et robustes à partir des sciences fondamentales, et contribuent à l'apport de connaissances nouvelles. Ces collaborations conduisent à des actions de recherche amont et partenariale sur des temps longs au travers de collaborations nationales et internationales, de chaires ou d'équipes communes dans des thématiques réunissant plusieurs disciplines.

Au sein de réseaux d’universités partenaires à l’international, la Graduate School porte au meilleur niveau international la qualité de la recherche et son offre de formation dans son champ de compétences. Elle contribue par ailleurs à soutenir des idées et des initiatives fortes pour l'orientation des pratiques et des politiques internationales de formation et de recherche tout en favorisant les expériences à l'international pour tous les étudiants et personnels.

Les axes majeurs sont :

  • Matérial Science & Engineering
  • Biochemical, Chemical & Biomédical Engineering
  • Optical Science and Engineering
  • Telecommunication Engineering
  • Industrial Engineering
  • Fluid and Solid Mechanics
  • Electrical Engineering and Applied Physics
  • Computational Science and Applied Mathematics

 

Carte d'identité de la Graduate School SIS :

  • 67 laboratoires ; 2 800 chercheurs ; 700 doctorants
  • Ecoles doctorales : 4 (EOBE, Interface, SMEMAG, STIC)
  • Etudiants : 1 200 étudiants en M1 ; 1 500 étudiants en M2
  • Projets et structures : Labex LaSIPS, Labex NanoSaclay, Digicosme, Institut DataIA
  • Plateformes (EQUIPEX) : Matmeca, Mesocentre

9 Mentions de  Masters

Les neuf mentions de Masters de la Graduate School Sciences de l'Ingéniérie et des Systèmes s'appuient sur l'expertise des laboratoires de recherche qui la compose et bénéficient du fort soutien de partenaires académiques et industriels impliqués pour diversifier ses enseignements, illustrer les liens entre formation, recherche et valorisation ou encore accompagner l'évolution des contenus pédagogiques.

Le recrutement dans ses formations est ouvert à tous les candidats internationaux et nationaux, aux élèves ingénieurs de CS et aux étudiants internationaux arrivant dans le cadre de programmes d’échanges ou double diplôme.

Mention Ingénierie des systèmes complexes

centrale supélec

Description

Le master Ingénierie des Systèmes Complexes (ISC) a pour objectifs d'appréhender la modélisation, la conception et le management de systèmes produits, processus et organisations (notamment industrielles), en recourant largement aux sciences de la modélisation, à l'ingénierie système et aux sciences des systèmes ainsi qu'au génie industriel.
Sur le plan des disciplines, ce master est à l'interface entre les mathématiques appliquées, l'informatique, la recherche opérationnelle, la mécanique, l'automatique, l'économie, le pilotage et la gestion des outils de conception et de production. Il se réfère aux sciences des organisations, à l'analyse de systèmes d'agents en interaction, et à l'étude des systèmes techniques et organisationnels. Il s'agit d'opérer des ponts entre modélisation, simulation numérique, conception, pilotage et optimisation de systèmes socio-techniques pour l'industrie et les services.

M2 Science de la Conception et des Systèmes

M2 Management de Chaine Logistique et Opérations

 

Mention Génie Civil

Centrale supélec

Cette mention coordonne les spécialités, principalement à vocation recherche, touchant au génie civil (construction, géotechnique, transport, hydraulique, environnement) et à l'ingénierie du sous-sol. Pour les aspects liés aux constructions dans leur environnement, une expertise et une continuité de connaissances du matériau jusqu'à la structure sont attendues. De plus, la maitrise du procédé constructif, des conditions de confort et de durabilité des bâtiments sont des éléments importants de la formation. En ce qui concerne l'lngénierie du sous-sol, en plus de l'interaction forte entre le sol et les constructions, l'exploration et l'exploitation des réservoirs et stockages (eau, gaz, pétrole, CO2, déchets…) est l'un des objectifs majeurs.

M2 Géomécanique et Sous-Sol

Mention Ingénierie Nucléaire - Nuclear Energy

Centrale supélec

 

Le Master Nuclear Energy (Ingénierie Nucléaire) est un Master international, qui a pour objectif de faire acquérir à des étudiants étrangers et français de haut niveau les principaux savoirs nécessaires à l'industrie nucléaire productrice d'électricité bas carbone. Par la qualité et l'étendue des contenus traités il permet de répondre à un large spectre des besoins des entreprises de ce domaine par le recrutement d'étudiants à employabilité initiale élevée. Ce Master vise également à préparer les étudiants à la recherche dans le domaine du nucléaire (ex. Physique des réacteurs, Modélisation et Simulation, Instrumentation, Radiochimie). L'ensemble du Master intègre donc les différents métiers de l'énergie nucléaire civile. Ses enseignements sont intégralement dispensés en langue anglaise.

Les deux voies de M1, Physics & Engineering et Chemistry & Chemical Engineering, ont pour objectif de donner une formation étendue allant des aspects scientifiques et technologiques indispensables aux aspects physique et chimie du domaine de l'énergie nucléaire. Les deux voies partagent un tronc commun (76% et 66% aux semestres 1 et 2, respectivement) et comprennent à la fois des cours fondamentaux sous-tendant les métiers liés à l'énergie nucléaire ? physique nucléaire, thermodynamique, neutronique, interactions rayonnement-matière, informatique, et des cours orientés chimie (voie Chemistry & CE) ? chimie séparative, spéciation et procédés, spectroscopie atomique et moléculaire, méthodes d'analyse nucléaires, radiolyse, chimie des matériaux du nucléaire, génie des procédés, ou physique (voie Physics & E) - thermodynamique, la mécanique des milieux continus, et mécanique des fluides et transferts de chaleur.

Ces deux voies de M1 permettent d'acquérir l'ensemble des connaissances nécessaires pour suivre l'une des voies suivantes de l'unique M2 proposés dans la Mention :

  • La voie Fuel Cycle (FC) a pour objectif l'apprentissage de la physico-chimie nécessaire aux différentes étapes du cycle du combustible nucléaire. Il s'appuie sur l'introduction des concepts de base de la recherche requis par le développement et la mise au point de procédés et la conception d'objets industriels nouveaux.

 

  • La voie Decommissioning & Waste Management (DWM) a pour objectif d'acquérir les savoirs, les savoir-faire et les savoir-être nécessaires pour pouvoir conduire un projet d'assainissement et de démantèlement d'installations nucléaires anciennes (réacteur, usine, atelier, laboratoire, installation, site ou sol contaminé) et de gestion des déchets radioactifs.

La voie Nuclear Plant Design (NPD) donne aux étudiants une formation approfondie dans le domaine de la conception et de la construction d'installations nucléaires comme les centrales électronucléaires ou les usines de traitement du combustible.

Mention Énergie

Centrale supélec
Descriptif

L'offre de formation embrasse, de façon globale et transverse, le domaine de l'énergie (physique des nombreuses sources, production, conversion, stockage, gestion) et son intrication complexe avec le transport au sens large. L'énergie produite doit, en effet, pouvoir être efficacement transportée et utilisée. Les transports de biens et de personnes nécessitent, eux-mêmes, de l'énergie et imposent donc d'améliorer tout à la fois les modes de propulsion (propulsion électrique, hybride, combustion), la conversion et le stockage de l'énergie, les structures (allègement, résistance, procédés d'assemblage).

Les thèmes abordés au sein du Master énergie (matériaux innovants, nouvelles technologies de l'énergie, réseaux, mobilité durable) sont largement représentés dans les activités de recherche des établissements partenaires et des centres de R&D du territoire. En effet, cette formation s'appuie sur un tissu exceptionnel, dans le domaine de l'énergie, au niveau du Plateau de Saclay : 2 Instituts de la Transition Energétique (IPVF sur le photovoltaïque, VEDECOM sur la mobilité décarbonnée) et de nombreux laboratoires de recherche académiques (CNRS, CEA...) et industriels (Renault, PSA, Thales, Safran, EDF...).

Débouchés

Ingénieur R&D en Nouvelles technologies des énergies
Ingénieur Contrôle-qualité
Ingénieur Process

 

M2 Aéronautique et spatial: mécanique, automatique, énergétique

M2 Procédés, Energies Renouvelables et Géosciences

M2 Physique et ingénierie de l'énergie (PIE) : Nouvelles Technologies pour l'Energie

M2 Transfert et conversion de l'énergie

 

Big Data Management Analytics

centrale supélec

L'objectif de la mention informatique est de former des professionnels (de l'industrie ou de la recherche) maîtrisant les fondements théoriques de l'informatique, les différents concepts et les outils mis en oeuvre dans les systèmes informatiques d'aujourd'hui et de demain.

M2 Big Data Management and Analytics (BDMA)

Mention Mécanique

Centrale supélec

 

Aéronautique, spatial, transport, énergie, environnement, bio‐médical… sont autant de domaines appuyant leurs développements sur les
avancées faites dans la recherche en mécanique et génie‐mécanique. Dans ce contexte vaste, les parcours de la Mention Mécanique de l’UPS s’adressent à des étudiants en possession d’une Licence (obtenue dans la mention Mécanique ou équivalente) ayant un attrait particulier pour les sciences numériques et expérimentales, une curiosité et une rigueur scientifique.

La Mention a pour objectifs :
- de fournir un cadre au sein de l'Université Paris‐Saclay pour coordonner les formations de Master dans le domaine de la mécanique,
- de proposer aux étudiants des parcours associés à des champs de recherche novateurs,
- de proposer aux étudiants la possibilité d’un parcours en apprentissage,
- de renforcer le rayonnement international d'une communauté réunie au sein de l'Université Paris‐Saclay,
- d'attirer les meilleurs étudiants de par le monde.

La Mention Mécanique a donc pour but de donner aux étudiants une solide formation accessible aussi en apprentissage à la fois théorique et pratique de façon à ce qu'ils s'insèrent facilement dans le monde du travail, en France (aussi bien dans les grandes entreprises que dans des PME PMI du bassin industriel francilien) comme à l'étranger.

M2 Modélisation et Simulation en Mécanique des Structures et Systèmes Couplés

Mention Électronique, énergie électrique, automatique

centrale supélec

MENTION ELECTRONIQUE,ENERGIE ELECTRIQUE, AUTOMATIQUE -  SAR (Systèmes Avancés de Radiocommunications)

Objectifs pédagogiques de la mention

La mention a pour premier objectif de donner des bases solides dans tous les domaines des sciences de l'ingénieur relevant de l'électronique, de l'énergie, de l'automatique, du génie informatique, des télécommunications et du traitement du signal et de l'image. Des cours d'anglais et de formation générale sont également proposés.
Des parcours débutant au second semestre permettent aux étudiants de se spécialiser progressivement, dans les domaines des télécommunications, des systèmes, du traitement de l'information, de la micro-nanoélectronique et des micro-nanotechnologies, de l'instrumentation, de la conversion et du traitement de l'énergie. En 2ème année, des formations à finalité recherche, professionnelle ou indifférenciée donnent la coloration finale au diplôme.

Deux formations sont proposées de façon entièrement délocalisée. Le parcours-type Communication and data engineering sera enseigné à Hanoi au Vietnam en partenariat avec VNU-UET. Le M2 Formation à l'enseignement supérieur en Génie Informatique, Traitement du signal, Automatique, Electronique et Télécom est proposé à Tunis en partenariat avec l'UFTAM avec un programme adapté, en plus de la formation d'origine à l'Ecole Normale Supérieure Paris-Saclay.