CentraleSupélec

Des formations d’excellence de niveau international

LABORATOIRE SIGNAUX ET SYSTÈMES (UMR 8506)

 

Le Laboratoire des signaux et systèmes (L2S) est une unité mixte de recherche (UMR8506) du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de CentraleSupélec et de l’Université Paris-Sud. Il est rattaché principalement à l'Institut des sciences de l'information et de leurs interactions (INS2I). Il a pour rattachement secondaire l'Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes (INSIS) du CNRS. 
 

Sans compter ses très nombreux visiteurs et stagiaires, il regroupe aujourd'hui :

  • 134 personnes, dont 20 chercheurs CNRS,
  • 21 enseignants-chercheurs UPSud,
  • 39 enseignants-chercheurs CentraleSupelec,
  • 2 chercheurs INRIA,
  • 4 chercheurs rattachés,
  • 8 IT CNRS,
  • 5 IT CentraleSupelec,
  • 1 IATOS et 110 doctorants et post-doctorants.
     

L'expertise du L2S est vaste et recouvre divers domaines des sciences exactes et des sciences pour l'ingénieur :

  • automatique ;
  • traitement du signal (image, parole, vision) ;
  • CAO électronique ;
  • modélisation ;
  • optimisation ;
  • électromégnétisme ;
  • micro-ondes ;
  • électrotechnique ;
  • énergie...
     

Les domaines d’intérêt du Laboratoire des signaux et systèmes recouvrent plusieurs disciplines scientifiques :

  • Les aspects fondamentaux et les champs d’application des mathématiques qui ont permis le développement du traitement du signal, de la théorie de l’information, de la cryptologie et du numérique,
  • La physique qui développe des théories en utilisant l’outil mathématique pour décrire et prévoir l’évolution des systèmes et qui est à l’origine de la théorie de l’électromagnétisme.

 

Vidéo

Interview d'Antoine Chaillet, enseignant-chercheur du laboratoire. Travaux sur la maladie de Parkinson à l'hôpital Henri Mondor de Créteil.

Les travaux du L2S sont structurés par pôles.

Les thèmes de recherche du pôle Signaux et Statistiques  s'articulent autour de deux priorités principales : le groupe modélisation statistique et le groupe problèmes inverses.

Le pôle Télécoms et réseaux effectue des recherches dans le domaine des réseaux, des télécommunications et de la sécurité multimédia. Le contexte applicatif de ses travaux concerne essentiellement les réseaux sans fil mobiles, auto-organisants, et les relations entre les réseaux de communication et les réseaux d'énergie.

Elle effectue un usage intensif d'outils comme le codage et décodage conjoint source-protocole-canal, la compression robuste d'images fixes et de vidéo, le codage de source distribué, les trames suréchantillonnées, la théorie des jeux, la géométrie de l'information, la géométrie stochastique, le tatouage et la sténographie.

Le pôle Automatique et Systèmes s'intéresse aux systèmes mécaniques et électriques : commande basée sur la passivité, contrôle actif des vibrations, systèmes d'électronique de puissance, à la commande des systèmes non linéaires et hybrides :

  • commande et supervision de systèmes complexes,
  • commande échantillonnée, à l'estimation et à la modélisation : estimation de paramètres et d'état de systèmes non linéaires,
  • modélisation "boite noire" et estimation de paramètres variant dans le temps.   

 

Les dernières publications

Chapitre d'ouvrage
18/04/2020
Energy-Based Functional Modelling for Control Architecture Design: An Application to Energy Management for a Hybrid Electric Vehicle
Mert Mokukcu, Philippe Fiani, Sylvain Chavanne, Lahsen Ait Taleb, Cristina Vlad, Emmanuel Godoy
Communication dans un congrès
14/12/2019
Article dans une revue
01/11/2019
Feedforwarding under sampling
Mattia Mattioni, Salvatore Monaco, Dorothée Normand-Cyrot
Article dans une revue
01/10/2019
Multidimensional Harmonic Retrieval Based on Vandermonde Tensor Train
Yassine Zniyed, Remy Boyer, André de Almeida, Gérard Favier
Communication dans un congrès
23/09/2019
GPU Acceleration : OpenACC for Radar Processing Simulation
Maxime Martelli, Cyrille Enderli, Nicolas Gac, Alain Mérigot
Voir toutes les publications du laboratoire sur HAL