ScanCovid IA : l’intelligence artificielle au service de la prédiction de la sévérité de l’infection

Recherche Publié le 15/06/2020

Depuis plusieurs années, l’équipe-projet OPIS, composée de chercheurs de l'INRIA et du laboratoire Centre de Vision Numérique (CVN) travaille de façon soutenue avec les médecins du département d’imagerie de l’Institut Gustave Roussy (IGR) sur des problématiques liées à l’apprentissage et à l’intelligence artificielle et leur apport en imagerie médicale pour le diagnostic, pronostic et suivi des patients atteints de cancer.

L’équipe de l’IGR a pris contact avec OPIS au début du mois de mars 2020, pour lancer un projet collaboratif : travailler sur la prédiction de la sévérité de l’atteinte au Covid-19 à partir d’analyses IA de scanners thoraciques 3D des patients.

" Le rôle de l’imagerie et du radiologue dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 est central, notamment par l’apport du scanner qui a démontré son excellente sensibilité et avec des descriptions des caractéristiques radiologiques générales du virus. Le rôle du radiologue, dans ce contexte, a été tout d’abord de détecter précocement l'anomalie radiologique, même si le diagnostic définitif de l'infection était basé sur une réaction en chaîne par polymérase à transcription inverse (rt PCR) : un diagnostic rapide de la pneumonie au Covid-19 permettrait une planification plus rapide de la prise en charge. L’autre apport a été l’évaluation de la gravité de la maladie par l’estimation de l’étendue de l’atteinte radiologique sur le scanner pulmonaire," expliquent les professeurs Nathalie Lassau et Samy Ammari de l'IGR.